romans

#La cité des sables

Directeur commercial d’une société fabriquant des machines agricoles, Michel Rouvère, trouve dans l’écriture la plénitude qui lui permet de décompresser de ses journées stressantes liées à ses hautes responsabilités. Cette écriture salvatrice lui permettra de développer et mettre à profit sa passion pour l’histoire.

Michel Rouvère a donc a son actif sept livres que l’ont trouve soit en format broché soit en format numérique et quatre en format poche.

Par ailleurs, l’auteur alimente un blog sur l’histoire qui est enrichi pas ses balades et visites de monument. En parcourant ce blog, on constate également que cet dernier a servi d’outil de travail dans l’écriture du roman qui nous intéresse aujourd’hui. Une catégorie intitulée « La cité des sables » regroupent les nombreuses recherches de l’auteur.


Que se passe-t-il à Telgilsh, la cité phénicienne implantée dans une oasis du grand sud tunisien, en cette année 686 av JC ? Après la mort brutale du roi, la succession fait l’objet d’une lutte sans merci entre la jeune princesse Adonia, héritière directe, et son cousin soutenu par des nobles refusant de voir une femme sur le trône. Mais il ne faudrait pas oublier que les dieux sont les arbitres des destinées humaines. De quel côté le jugement divin fera-t-il pencher la balance ?
Pourquoi Moira, jeune londonienne épouse d’un archéologue, survit-elle au crash de son avion au-dessus du Sahara, au mois de mars 1920 ? Serait-ce dans l’unique but qu’elle tombe par hasard sur des vestiges inconnus enfouis sous le sable, alors qu’elle tente de rejoindre la ville la plus proche ? En tout cas, elle-même n’en doute pas : ce site archéologique n’attendait qu’elle ! C’est pourquoi, dès son retour à Londres, elle se bat pour obtenir les crédits nécessaires aux fouilles, contre l’avis de ses collègues masculins.
Découvrez le destin croisé de ces deux femmes se battant, à plus de deux millénaires d’écart, contre les préjugés de sociétés dominées par les hommes, ainsi que le mystérieux lien qui les relie par-dessus le gouffre du temps.

La cité des sables est une invitation au voyage qui débute par sa couverture et son titre. Ces derniers en adéquation et reflétant parfaitement l’univers et les époques traversés.

Rapidement, l’auteur nous entraîne dans la vie de ces deux femmes au destin et à l’avenir opposés.

La lecture est fluide, l’écriture et le vocabulaire recherchés mettent en valeur le travail de recherche minutieux de l’auteur, permettant au lecteur d’être plongé rapidement dans l’atmosphère des deux époques.

La particularité de ce livre tient dans le fait que, Michel Rouvère, fait voyager le lecteur d’un destin à un autre à chaque chapitre. Choix très judicieux car on saisit pourquoi l’une des héroïnes ne peut avancer sans l’autre.

Les héroïnes sont attachantes mais ma préférence va surtout à Adonia dont la destinée est bouleversante. Cette jeune princesse au sens aigu des responsabilités, digne et fière héritière de son royaume dont le destin ne m’a pas laissé indifférente.

J’ai trouvé Moira plus légère et moins consistante certainement lié au fait que ses préoccupations étaient parfois fantasques et se perdaient en longueur.

Pour finir, je conseille ce livre pour ceux et celles qui aiment traverser les époques de l’histoire et plus particulièrement celle de l’antique dont les recherches ont été fouillées et détaillées .

Je tiens à remercier Michel Rouvière pour m’avoir offert ce livre.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s