romans

#Chronique L’ennui du mort-vivant: le vrai con malté

cover-454

Luc Doyelle est un homme multi-facettes. Tout d’abord infirmier en psychiatrie, il exercera parallèlement le métier de photographe et celui d’écrivain.

L’auteur n’en est pas à son premier roman humoristique, il a déjà écrit les liaisons presque dangereuses (Les nouveaux auteurs), C’est au pied du mur qu’on mange des merles (Laura Mare éditions), Qui veut la peau de Nestor Boyaux? (Laura Mare éditions) et Les pensées inavouables de confusius ( Éditions du Venasque).

L’ennui du mort-vivant (Independently published) est le deuxième polar humoristique de l’auteur dans lequel on retrouve des références à certains des romans cités supra.

D’ailleurs, il est vivement conseillé de les lire pour une meilleure compréhension des personnages et leurs interactions. (pour les bourses modestes, dont je fais partie, les romans en version numérique sur Amazon sont vendus à entre 0,99e et 5e.). Vous pouvez également consulter les avis sur le blog de Luc DOYELLE @ LuciusVonLucius.

Le titre et le dessin de la couverture sont en adéquation avec l’intrigue de l’histoire.

A ce propos, voici un bref résumé de ce polar: Une relique égyptienne volée et re-volée. Un mort qui ressuscite sans cesse. Un flic au bord de la crise de nerfs. Un embaumeur amateur qui va vivre les pires quarante-huit heures de son existence.
Heureusement, tout cela n’est pas à prendre très au sérieux, dans ce polar humoristique trépidant.

Si vous aimez les histoires loufoques, drôles, remplies de sous-entendus et les polars, ce roman est fait pour vous car tous les ingrédients énoncés sont présents.

En dehors du trait humoristique continuellement présent,  l’auteur grossit les traits de chacun des personnages mais également ceux liés à la religion et à la politique qui, en fonction des sensibilités, fait qu’on apprécie ou pas ce genre d’humour ainsi qu’un parti pris de la part de l’écrivain (où pas mais on peut le supposer). Perso, j’ai adoré.

L’auteur maitrise et manie parfaitement la langue française et les jeux de mots sont un vrai délice.

L’intrigue est bien ficelée mais personnellement je me suis un peu perdue avec l’humour et les sous-entendus ou jeux de mots présents à chaque phrase.

Malgré ce constat, j’en garde un délicieux souvenir et ce qui me plaît ne plaît pas forcément aux autres, raison pour laquelle je recommande vivement la lecture de ce roman (et tous les autres écrits par Luc Doyelle).

Je tiens tout de même à vous dévoiler un extrait afin que vous puissiez apprécier le ton caustique de l’ouvrage:

Tout autour de moi, un troupeau d’excités tente de réduire ma bagnole en compression césaristique. Les motards et scootards essaient d’arracher mes rétroviseurs d’un mouvement sec du coude, en toute discrétion. Les automobilistes, quant à eux, visent différents points de ma carrosserie. Fort heureusement, je suis détenteur d’un permis obtenu en plein centre-ville de Kinshasa, un vendredi soir à dix-huit heures, avec mention « survivor » délivrée par un ex-instructeur du huitième RPIMA. Pour parler simplement, je suis capable de piloter un trente-huit tonnes d’une seule main au milieu d’un champ de Panzers tirant à feu nourri, tout en pointant un lance-roquette par la vitre côté conducteur, sur un air de la Traviata à cent cinq décibels dans les enceintes. Autant dire, donc, que ces guerriers de pacotille périphériques me font doucement marrer, d’autant plus que ma Renault 10 a vu le jour sous Pompidou 1er, et que je n’ose même pas envisager une séparation, l’Argus m’ayant bien précisé que je devrais verser une fortune à l’acheteur dans ce cas précis.

Pour finir, c’est un roman qui fait du bien aux zygomatiques et vu la conjoncture actuelle il devrait même être remboursé par la sécu.

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s